Expliquer l’actualité aux tout petits … ?

blog de parents - actualités enfants Bonjour les amis :)

Pas évident d’écrire un article après ce sombre week-end … Cette impression pesante (et nouvelle?) de ne plus se sentir en sécurité mais aussi la peur des conséquences liées à cette tragédie… De nombreuses questions se bousculent dans nos têtes, et des doutes quant à l’avenir s’installent (inconsciemment) dans nos esprits… Mercredi dernier, avant même cette terrible épreuve, je suis rentrée en France après 5 jours de vacances, j’ai allumé la radio et j’ai entendu qu’une tentative d’attentat venait d’être « déjouée » dans ma ville, Toulon. Je me suis dis « pxxxxn de mxxxe » ca ne va pas recommencer, et égoïstement je me suis dis (oui je l’avoue) « pas chez nous ». Le vendredi je me suis rendue à l’hôpital militaire de Toulon, suite à une blessure de mon petit poupon, et en voyant tous les militaires, j’ai repensé à cette tentative d’attentat et j’ai eu peur. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser « et si un fou venait se faire exploser ici, que faudrait-il que je fasse pour le/nous mettre en sécurité au plus vite ». J’ai vite chassé ses idées me sentant assez impuissante et en me rassurant en me disant que cela était irréel… Nous avons toujours tendance à penser que cela ne peut pas nous arriver, et remarquez c’est tant mieux car vivre dans la peur, est pour moi, synonyme de ne vivre qu’à moitié.

Quoiqu’il en soit, ces événements nous ont profondément affectés et vont indéniablement bousculer nos modes de vie, nos façons de penser dans un futur très proche. Pour ma part, je ne veux absolument pas lancer de polémiques sur mon blog, ce n’est précisément pas l’objet de ce dernier, je me contenterai juste de vous partager un souhait qui me tient à cœur (et j’essaie de comprendre ceux qui semblent dans une dynamique inverse en appelant aux armes…), j’espère vivement que des raccourcis raciaux et haineux ne vont pas revenir en force, motivés justement par d’obscures forces extrémistes (donnez moi un « F » et puis un « … » ) qui se délectent de cette actualité  pour essayer de diviser un peu plus une France qui n’en a pas besoin…

Retournons désormais dans le vif du sujet de ce billet… Comment aborder cette triste réalité avec nos tout petits? Comment procédez-vous de votre côté?

Pour ma part, du haut de ses 2 ans et demi, ma fille parle parfaitement, ce qui nous permet de discuter sur de nombreux sujets, la plupart du temps cela tourne autour de « Peppa » et « George » il faut bien se l’avouer…

Alors voila, je ne vais pas tourner autour du pot, je ne vais pas me réfugier derrière des « elle ne comprendrait pas mes mots », j’ai clairement décidé de ne pas en parler à ma fille. Certains spécialistes de la petite enfance (psychologues notamment) me diront que c’est navrant, ils auront peut-être raison. D’après eux, à partir de 2 ans et demi, un enfant est en mesure de comprendre le concept de guerre et nous nous devons de leurs expliquer la vérité sous peine de les « traumatiser » car ils ressentent nos angoisses … En tant que maman, j’ai pris cette décision, tout simplement parce que je n’ai pas envie d’avouer de dire tout de suite à ma poupée que dans le monde il y a des gentils et des méchants, que des personnes décident d’ôter la vie à d’autres personnes, comme ca, juste par folie (et il n’y a pas que les terroristes, il y a aussi les criminels sans parler des pédophiles). Je ne me vois pas non plus m’aventurer dans une longue explication, essayant de lui présenter « objectivement » le conflit actuel en Syrie (que je ne prétend absolument pas maîtriser bien que me documentant énormément sur le sujet…). Je n’ai pas non plus envie de lui avouer l’existance de la « bande de Daech ». Je me sentirais alors obligée d’évoquer, dans un autre genre, la « bande à Marine et Jean-Marie ». Imaginez la confusion dans une si petite tête…

Je n’ai même pas envie de lui expliquer maintenant qu’un jour nous quitterons ce monde (que nous aimons tant malgré tout …!!!).  Récemment j’ai perdu un être qui m’était extrêmement cher, mon papi…  Ma fille le connaissait bien, même si nous vivions loin de lui et que nous ne le voyions pas souvent.  Je n’ai jamais osé trouver le courage de lui dire ce qu’il en était vraiment. Il faut dire que je n’arrive pas moi-même à me résoudre à l’idée que je ne le verrai plus… Je lui ai juste dis que papi était partit en voyage très loin et que nous allions ranger sa maison… (elle n’a pas assisté aux obsèques, je trouve cela traumatisant pour un petit bout de son age).

Alors oui, je l’avoue, je la (sur)protège mais j’ai envie de lui laisser son innocence pendant encore qublog de parents - actualités enfantselques années. J’ai envie de la laisser croire au « papa noël », à la fée des dents « petite souris », alors pourquoi pas à la « Paix dans le Monde ». Pour l’instant je la laisse dans son petit monde des Bisounours, inondée par notre amour. La réalité la rattrapera tellement vite … L’an prochain, elle rentrera à l’école et elle perdra déjà un petit peu de son innocence… Pour l’instant je lui offre ce grand cadeau qui est de croire à sa liberté inconditionnelle et cette confiance envers les adultes. Pour ma part, je paierai cher pour avoir de nouveau foi en l’humanité … !

Et vous les amis, comment avez-vous « gérés » cette actualité avec vos enfants? Quel age ont-ils? Leurs en avez vous parlé et si oui comment? Bien évidemment je suis très intéressée par vos points de vue car en tant que maman « débutante » je reste convaincue que nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres surtout si nos points de vue sont différents :) . Je vous attends notamment sur la page Facebook de Maman Royale pour lire vos impressions!

Belle journée et longue vie à nos gentils Bisounours heureux et innocents :)

blog de parents - actualités enfants

 

Rendez-vous sur Hellocoton !facebooktwittergoogle_pluspinterestmail
Ce contenu a été publié dans Humeur & Humour, Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire